La coopérative

Une école n'est pas un établissement comme un collège et ne peut par conséquent pas gérer d'argent. Ainsi, si les enseignants souhaitent mener des projets nécessitant un financement, ils doivent mettre en place une coopérative placée sous la tutelle d'un organisme comptable habilité : l'office centrale de la coopération à l'école (OCCE).

C'est donc par le seul biais de la coopérative que les enseignants financent les sorties scolaires, projets et autres ateliers.

Les fonds de la coopérative proviennent pour l'essentiel de subventions versées par le Sou des Ecoles de Parigny, dont nous faisons la demande dans le cadre de nos projets. Une part moindre des recettes est liée à la vente des photos de classe et à la cotisation des familles (libre et volontaire). La coopérative peut aussi recevoir des subventions de la part des collectivités territoriales (mairie, conseil général...).

Les familles sont tenus informées du fonctionnement de cette coopérative (projets, recettes, dépenses...) lors des conseils d'école pas le mandataire de la coopérative.

Mais cette coopérative ne vit pas seulement grâce aux enseignants. Les élèves y sont impliqués, lors de la réunion des conseils de classe (cycle 3) ou d'actions plus ponctuelles (participation à l'élaboration des projets, ventes diverses...). La coopérative comporte ainsi une dimension éducative afférante à sa nature et vise à développer des compétences sociales d'autonomie et d'initiative.

organigramme coop.pdf (243803)